fbpx

Retrouvez tous les lives

À partir de maintenant, je fais mes lives dans le groupe Facebook Les Championnes du Monde.

Vous trouverez encore plus de contenu dans Académie du pouvoir féminin, pour vous inscrire, cliquez sur le lien suivant:  https://www.janieduquette.com/academie-du-pouvoir-feminin/

Recrutement de Championnes du Monde

RECRUTEMENT DE CHAMPIONNES DU MONDE !

Je cherche des Championnes qui ont envie de déployer leur plein potentiel, se faire un plan de vie gagnant pour être non seulement performante, mais heureuse. Pour changer le monde, une femme à la fois 🙂

Grâce au programme de l’Académie du pouvoir féminin je vous accompagne pour la transformation de votre vie pour déployer votre plein pouvoir et profiter des avantages du leadership féminin.

Je vous offre un appel découverte gratuit afin qu’on voit ensemble si notre union fait la force !!!

Quelques plages horaires disponibles ici.

75 Millions

Vous voulez en savoir plus sur les 75 Millions que notre gouvernement va investir pour supporter l’entrepreneuriat féminin, je vous ai fait un vidéo live dans mon groupe Les Championnes du monde pour vous partager les informations disponibles.

#75MILLIONS

Webinaire interactif gratuit!

Je n’ai pas toujours été aussi sage. Il n’a pas si longtemps, j’étais une PDG trop occupée, ensevelie par mes responsabilités. Tout était urgent et important. Je n’en avais jamais fini avec ma liste de choses à faire. Les clients, les fournisseurs, les employés, les partenaires, les financiers, alouette! J’avais en apparence bien du pouvoir et du succès mais plus souvent qu’autrement j’étais totalement vidée.

J’ai passé des années à suivre le modèle de performance qui, je croyais, me rendrait heureuse. J’avais suivi le plan comme une première de classe. Pourtant, je ne me sentais ni sereine, ni épanouie. Il me semblait que j’avais tout faux. Il fallait que je trouve une autre façon de faire, et surtout une autre façon d’être. Car la femme que je suis, je l’avais perdue de vue dans mon parcours.

Je vous partagerai ma prise de conscience et le conseil qui a changé ma vie lors d’un webinaire interractif que j’ai concocté tout spécialement pour ma communauté virtuelle mercredi prochain. Nous pourrons échanger ensemble sur les enjeux et surtout, les opportunités du pouvoir au féminin.

Inscrivez vous au lien qui suit, si vous ne pouvez y être en direct, je vous ferai parvenir le replay: http://bit.ly/30TL0J5

Au plaisir de vous voir !

Fière de moi?

Voici une autre photo qui traîne depuis longtemps dans un folder sur mon bureau. Quand j’ai fait cette séance photo, j’ai demandé à ma fille (7 ans à l’époque) de m’aider à choisir lesquelles j’allais publier. Celle-ci était DE LOIN sa préférée. Elle était même surprise que ça ne soit pas la mienne aussi.

J’ai alors compris qu’elle n’avait pas la même gêne que moi, qu’elle n’a pas encore subit les remontrances qui viennent lorsqu’une fille ose montrer qu’elle est fière d’elle. Ce n’est que vers l’âge de 11 ou 12 ans qu’elle va commencer à recevoir les critiques qui remettront en question son pouvoir féminin.

Cette photo illustre le sentiment du devoir accompli, une certaine satisfaction. Est-ce qu’une femme peut laisser transparaitre qu’elle est fière d’elle?

“Pour qui elle se prend elle?”; “Égocentrique”; “Carriériste”; “Elle réussit bien mais elle n’a rien d’autres que ça son travail, dans la vie”.

Voici ce que j’ai entendu au fil des ans quand je réussissais des bons coups, quand le succès de mon entreprise m’attirait un peu de lumière. J’ai donc appris à me faire plus petite, plus effacée, à accepter l’avant scène mais pas trop. Même si j’ai publié plusieurs livres et fait des centaines de conférences j’ai hésité longtemps à avoir un site web à mon nom.

#fieredemoi

S’avouer à soi-même

Je suis du genre optimiste, une fille qui voit le beau, qui focus sur le positif. Pourtant, le weekend dernier je n’en menais pas large. Je me trouvais plate en mode weekend, je n’avais rien de bon à faire, je me jugeais pour mon manque d’organisation, d’initiative et je tournais en rond. À un moment, ça m’a frappé.

Il n’y a pas de ça 18 mois, je disais à haute voix: “tu sais, moi j’adore ma vie. J’aime ma fille, j’aime mon chum, j’aime ma job, j’aime ma maison, mon quartier et mon emploi du temps” J’aimais ma routine, mon tourbillon réglé au quart de tour qui marchait car j’y mettais tout mon coeur.

J’écoute SURVIVOR depuis des années, j’aurais du savoir qu’une telle déclaration de confiance et d’allégresse dans la grosse game qu’est la vie, ça annonce généralement un revirement de situation. Et quel revirement!

6 mois plus tard, TOUT s’est transformé. Il y a eu des changements majeurs et hors de mon contrôle dans toutes les sphères de ma vie. Je commençais à reprendre le dessus à la fin de 2019 et pouf, ma meilleure amie qui décède, un gros deuil à vivre, ça finit quand dis-moi les bouleversements?

En prenant du recul, j’ai réalisé que ça se pouvait que je manque d’organisation. Que ça se peut que je sois un peu dépassée par les événements, que ça se peut que parfois on soit carrément POCHE parce qu’on traverse une tempête pis que ça se peut qu’on ait le droit d’être poche. Je me suis dit que j’assume le fait que je dois vivre mes émotions négatives et que ça se peut que ça ait des conséquences sur mon emploi du temps.

Je me suis donc auto-prise dans mes bras, je suis suis dit c’est correct Janie, ça va bien aller.

#empathie

Une fin d’année difficile…

On n’oublie jamais le moment où on apprend le décès d’un proche. Surtout quand c’est soudain, inattendu.

Le 17 décembre dernier j’ai appris que ma meilleure amie était décédée d’un arrêt cardiaque, à 49 ans. Nous étions amies depuis 33 ans.

Un coup de barre. Un moment d’effroi.

Une femme forte, une ‘power woman’, grosse job, grosse maison, rythme de vie effréné. De la grosse pression. Certaines insatisfactions longtemps mises sous le tapis en espérant que ça changerait, ça s’améliorerait. De loin je me disais que c’était équilibré, elle aimait aussi la nature, le camping, le plein air. Elle était du genre à travailler son terrain, être dehors aussi souvent que possible. Elle devait bien trouver le moyen d’aérer son esprit et gérer son stress. Pourtant il y a un an elle m’avait dit qu’elle commençait à perdre le contrôle. Nos vieux trucs pour gérer les émotions, à un certain moment dans notre vie, ça ne fonctionne plus. Il faut faire du ménage. Gérer les blocages, les patterns, aller à la rencontre de ce qui nous a blessé, guérir, pour pouvoir mieux continuer.

Je connais la chanson c’est ce que je fais depuis des lunes. Chercher et trouver des moyens de guérir, se ressourcer, s’améliorer. J’ai vécu ma vie à 300 milles à l’heure pendant 20 ans. Plus ta vie va vite, plus tu utilises tes ressources. Un peu comme la terre, on pille et on pille dans nos ressources internes pour performer, pour gagner, pour briller, pour se dépasser. Mais à un moment donné, on réalise qu’on a peut être abusé. La gestion des ressources fait défaut. On est à sec, on se sens vide, l’énergie n’est plus au rendez vous. S’étourdir ne suffit plus à oublier nos tracas. Insomnie, bobos chroniques, fatigue inhabituelle, anxiété, mèche courte, ça vous dit quelque chose?

Mon amie avait commencé à s’en rendre compte. Elle avait fait des pas pour trouver des solutions, essayer de se ressourcer. Mais est-ce qu’il était trop tard? Je ne le saurai jamais.

J’ai passé par toute la gamme des émotions pendant le temps des fêtes. Me sentir coupable, impuissante, en colère puis tellement tellement triste. J’aurais pu m’étourdir, noyer ma peine dans le mousseux, ‘binge watcher’ des séries sur Netflix mais j’ai plutôt choisi d’accueillir la douleur. Et de la vivre. Parce que la seule façon de se libérer de ses émotions négatives, est de les laisser vivre en nous, les accepter, et faire confiance que le travail de transmutation va se faire.

Transmu – quoi?

Saviez vous que notre corps humain est aussi équipé pour nous aider à guérir les blessures émotionnelles que les blessures physiques? Un peu comme il guérit une coupure au fil des jours, il peut aussi guérir une déception, un rejet ou une peine momentanée. C’est possible à condition de laisser vivre l’émotion dans notre coeur et dans notre corps. Ce qui fait que les blessures s’estompent avec le temps, on appelle ça la transmutation. Quand ce processus est fait sainement, c’est rien de moins que de la magie!

Pourquoi ce n’est pas si simple que ça vous me direz? Parce que plusieurs d’entre nous ont DES ANNÉES d’émotions accumulées non gérées, non libérées. C’est pour ça qu’il faut accueillir au jour le jour. Sinon il faut aller chercher de l’aide pour libérer le trop plein. Et ne pas attendre qu’il soit trop tard.

Le départ précipité de Sophie m’a aussi fait prendre conscience de la qualité des amitiés que j’ai développées au fil des années. De toute la gratitude que j’ai d’être entourée de femmes et d’hommes formidables que j’ai tant de plaisir à côtoyer virtuellement ou personnellement …. mais que je ne vois pas assez souvent!!! Vous vous doutez donc que l’une de mes résolutions pour 2020 est de prendre le temps de nourrir mes amitiés si précieuses car le temps passe et la vie passe, trop vite!

Merci donc à chacun et chacune d’entre vous de faire partie de ma famille de contacts et d’’amis (es). Vous êtes précieux pour moi. Merci pour nos échanges, merci pour votre présence.

Une belle année 2020 à tous!!! Joie, santé, sérénité et lumière 🙂

Bon repos Sophie, merci d’avoir été une si merveilleuse et précieuse présence dans ma vie. Je t’aime.

Je vous aime

Janie xxxx

Top Femme 2019 – Greta Thunberg

Son influence est tellement grande et importante, que je l’ai presque mise dans une catégorie à part. Elle était mon numéro 2 l’an dernier et pour lui rendre hommage, je ne peux que lui céder la parole :

« Nous nous dirigeons tout droit vers un monde où plusieurs milliards de personnes auront à quitter leur foyer, contraintes au déplacement. Un nombre incalculable d’entre elles se verront privées des conditions de vie les plus élémentaires. Et de vastes pans de la planète deviendront inhabitables pour les êtres humains.

Ceci n’est un secret pour personne : cette situation se traduira par des conflits de grande envergure et de graves souffrances. Pourtant, le lien entre, d’une part, l’urgence climatique et écologique et, d’autre part, les mouvements migratoires massifs, la famine, les violations des droits humains et la guerre, n’est pas évident pour nombre d’entre nous.

Les changements et les politiques nécessaires pour s’attaquer à la crise sont tout simplement absents aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle chacun et chacune d’entre nous doit faire pression par tous les moyens possibles pour amener les personnes responsables à rendre des comptes, et les dirigeants à agir et à prendre les mesures qui s’imposent.

Personne n’est trop petit pour faire changer les choses. »
—Greta Thunberg

Pour obtenir mon TOP Femmes 2019 en primeur cliquez ici.

Top Femme 2019 – Alexandria Ocasio Cortez

La plus jeune femme élue au Congrès américain est Alexandria Ocasio Cortez, 30 ans.

Une figure montante des plus réjouissantes de la politique américaine. J’ai eu les larmes aux yeux chaque fois qu’elle est apparue à l’écran dans le documentaire Knock Down the House sur Netflix. La politique américaine m’a rendue un peu cynique, je ne m’attendais pas à être autant remplie d’espoir, d’admiration et de respect grâce à cette jeune femme bourrée de talent et de rêves qui a choisi de faire carrière en politique pour les bonnes raisons.

Vous êtes découragés par les dernières frasques de Trump? Allez découvrir cette jeune femme qui ira loin…

Pour obtenir mon TOP Femmes 2019 en primeur cliquez ici.

Top Femme 2019 – Ronan Farrow

Qui est la femme qui se cache derrière la chute du puissant producteur Harvey Weinstein et du mouvement #metoo? Elles sont plusieurs, mais il y a un homme dans le lot : Ronan Farrow. Le fils de Mia Farrow et (si on se fie à son certificat de naissance) Woody Allen (ou Frank Sinatra, si on se fie aux rumeurs).

Je n’étais pas dans le milieu du cinéma, mais même moi, j’avais eu vent des rumeurs sur Weinstein lors de mes visites à Los Angeles. C’était connu, c’était un producteur véreux, un porc, qui abusait de son pouvoir, et qu’il ne fallait pas se retrouver dans une pièce avec lui, parce que c’était dangereux. Alors, pourquoi personne n’en avait jamais parlé?

Il faut lire le passionnant récit de la mise en lumière (ENFIN!) des années d’agression envers les femmes à Hollywood dans l’ouvrage de journalisme d’enquête « Catch and Kill » de Ronan Farrow pour comprendre combien il lui a été difficile de permettre à la vérité de voir enfin le jour.

Nous sommes plusieurs à penser que la route vers la parité nécessite des alliances solides avec nos collègues masculins. L’excellent travail de Ronan Farrow en est la preuve.

Pour obtenir mon TOP Femmes 2019 en primeur cliquez ici.